q PAR-DELA REMBRANDT, ESTAMPES NEERLANDAISES DU SIECLE D'OR - Les Amateurs D'Estampes

PAR-DELA REMBRANDT, ESTAMPES NEERLANDAISES DU SIECLE D’OR

This content has been archived. It may no longer be relevant

PAR-DELÀ REMBRANDT, ESTAMPES NEERLANDAISES DU SIÈCLE D’OR 

DU 14 octobre 2023 au 25 février 2024

Estampes néerlandaises du siècle d’or

Château

Le musée Condé présente une partie totalement inédite de ses collections à l’occasion de sa saison néerlandaise. Illustre amateur d’estampes, le duc d’Aumale a réuni une collection de gravures au burin ou d’eaux fortes qui témoigne du fait que Rembrandt est loin d’être le seul artiste à avoir fait preuve de brio dans ce domaine.

Sommets de virtuosité technique, les paysages gravés par Jacob Van Ruisdael, les scènes de folklore rural d’Adriaen Van Ostade, les portraits d’Antoine Van Dyck, les soldats d’Hendrik Goltzius, les marines de Reinier Nooms dit Zeeman ou les vaches et moutons de Nicolaes Berchem et Paulus Potter conservés à Chantilly offrent un accès privilégié à ce que fut l’imaginaire collectif du Siècle d’or néerlandais – soit une époque qui s’est définie elle-même comme un âge d’or florissant et optimiste.

Jamais exposés jusqu’ici, ces chefs-d’œuvre gravés sont présentés pour la première fois aux visiteurs pour que chacun prenne conscience de l’extrême richesse artistique du Siècle d’or néerlandais et de la grande diversité de ses artistes.

Si la figure aussi superbe qu’écrasante de Rembrandt a souvent éclipsé ses contemporains, ceux-ci n’en ont pas moins réalisé des gravures qui occupent une place de premier plan dans l’histoire de cet art. Elles sont d’une portée historique et politique majeure, puisque la diffusion de ces gravures magnifiant chaque aspect de la vie quotidienne accompagne les révoltes contre la domination espagnole qui jalonnent toute la première moitié du siècle et aboutissent en 1648 à l’indépendance des Provinces-Unies des Pays-Bas.

Ces œuvres offrent ainsi un aperçu privilégié de ce que fut le Siècle d’or néerlandais, tant dans sa construction d’une identité culturelle que dans son émergence politique.

Commissariat

Baptiste Roelly, Conservateur du patrimoine au musée Condé

Retour en haut